Sélectionner une page

Je me suis penchée sur le rôle de la mémoire dans notre façon d’aménager notre intérieur. Loin de moi l’idée de faire un exposé scientifique mais j’ai trouvé l’approche intéressante.

Il y a quelques temps, j’avais fait un post sur l’importance des émotions dans la création de notre espace de vie. Et pour utiliser une autoroute de l’explication, nos souvenirs influençaient nos choix pour créer des émotions dans nos intérieurs, et nos souvenirs, si on s’en souvient sur le long terme c’est grâce à la mémoire. Alors j’ai voulu étendre ma réflexion en me posant les questions suivantes : «Qu’est ce qui fait que je vais choisir telle ou telle chose pour aménager mon intérieur ? »

«Pourquoi vais-je être attirée par cet article plutôt qu’un autre ? »

Laissons de côté la partie rationnelle tel que prix, qualité du produit, lieu de fabrication, composition du produit … car il faut bien le reconnaître, quand on est attiré par quelque chose c’est parce qu’il y a eu un stimulus qui a fait réagir nos sens et s’est adressée à notre mémoire sensorielle ! A on rentre déjà dans le sujet. Je ne vais pas vous faire un cours sur la mémoire, car ce n’est pas mon domaine, mais je me suis penchée sur la question, avec un cobaye : moi !

Ce que je faisais naturellement, je me suis mise à l’observer un peu plus précisément. Bon à la base je me connais un peu et je sais quels sont mes sens les plus réceptifs, à savoir le touché et l’odorat.

Mais je voulais connaître leurs influences au quotidien et en particulier dans mon espace de vie.

Tout d’abord pour faire simple voici un schéma très simplifié de ce qu’il se passe dans notre cerveau quand on réagit à un stimuli, le résultat est soit on fait attention à ce qu’il s’est passé et on travaille l’info, soit on oubli et on jette.

On fonctionne par étape.

Commençons par la première : le stimulus qui influence sur notre type de mémoire et moi devinez quoi ? Je suis principalement kinesthésique. Quésaco ? pour faire simple c’est la mémoire du touché. Je suis très sensible à la structure, au relief, aux matériaux, à la chaleur des choses et des matières. Je dois les manipuler. Je ne peux pas m’empêcher de toucher pour connaître l’objet, même si je l’effleure seulement, c’est incontrôlable, je dois toucher !

Quant au deuxième stimulus qui m’influence le plus c’est l’odorat. Je me suis rendu compte qu’il était plus présent quand je rentrais dans un espace ou l’odeur ne me convenait pas. Déjà dans mon enfance j’étais toujours dans le labo de pâtisserie de mon père, ça sentait bon le chocolat, la génoise qui sort du four, le sucre, le caramel, la pâte d’amande, le praliné, … Donc mon odorat a toujours été stimulé. De plus mon père aimait jouer avec moi au jeu des odeurs : quand nous rentrions dans une pièce nous essayions toujours de décrire ce que nous sentions avant de le voir. Ce sens s’est décuplé pendant ma grossesse et se traduisait par une sélection drastique des produits de nettoyage par exemple, des parfums d’ambiance, … Si l’odeur qui s’en dégageait ne me convenait pas, je pouvais être malade ! Heureusement ça s’est estompé sans pour autant disparaître. C’est un organe récepteur très puissant dans notre corps, c’est celui qui génère le plus d’émotions. Comme je le disais dans un de mes précédent article, les souvenirs façonnent aussi la création de nos espaces de vie, et l’odorat est un facteur important particulièrement bien décrit par Marcel Proust quand il évoque un souvenir d’enfance en sentant une madeleine.

Grâce à mes deux sens, ma mémoire s’est dotée d’une bibliothèque de connaissances et cela me sert énormément dans mon métier : car ils m’aident à sélectionner plus facilement des matériaux, des ambiances. Je combine les deux sans distinction car chaque chose a un toucher et chaque chose a une odeur.

Connaître son type de mémoire principal aide à façonner sa mémoire à long terme (la dernière étape du schéma) car elle nous aide à créer des ambiances. C’est la mémoire qui a nos souvenirs, nos émotions, celle qui fait notre personnalité.

Pour finir, ci-dessous, un schéma vous résumant les autres types de mémoire. Je serai curieuse de savoir quel est le stimulus qui est le plus important pour vous, et quel est votre type de mémoire principale.

Comment votre mémoire vous influence t-elle au quotidien dans votre la création, la gestion de choix pour votre intérieur.